CAC 40 : prospective 2015

La phase de hausse du cycle trentenaire devrait s'imposer

Depuis 1950 le marché français (CAC 40 reconstitué), a progressé dans un canal dont la pente est actuellement de 7,14%/an. A l’intérieur de celui-ci, on peut distinguer de manière claire deux phases de corrections de longues durées avec des comportements très analogues alors que sur le plan économique les époques correspondantes n’ont pratiquement rien en commun. Ces phases de corrections, de l’ordre d’une dizaine d’années, font suite à des phases de hausses, de l’ordre d’une vingtaine d’années similaires également. Ceci nous conduit à faire l’hypothèse d’un comportement cyclique de l’ordre de trente ans qui se répèterait de manière chaotique, lissé par la moyenne mobile à 30 ans. Selon cette hypothèse nous aurions démarré la phase de hausse, de l’ordre de 20 ans, du cycle suivant depuis 2011. Au cours de ces phases de hausses l’indice peut subir des corrections violentes comme cela a été le cas au cours du dernier trimestre 2014 sans que cela remette en cause, pour le moment, le mouvement haussier. Ces corrections violentes, suivies de reprises tout aussi violentes, sont caractéristiques d’un mouvement haussier de long terme comme on a pu l’observer au cours de la précédente phase de hausse avec les krachs de 1981, 1987, 1998 suivis par de forts rebonds. Au cours de la précédente correction des trente glorieuses il a fallu plus 18,5 ans au marché pour retrouver les plus hauts. Le zénith du CAC se trouve à 6944.77 et a été atteint en septembre 2000. Dans l’hypothèse où l’indice retrouve ce niveau en mai 2019, la progression moyenne serait de près de 12%/an !

Après le creux de septembre 2011 à 2693 points, la progression de l’indice, au plus haut de juin 2014, à près de 4600 points, est de plus de 70% …en moins de 3 ans. Il ne faut pas s’étonner que le marché corrige une telle hausse. Entre le plus haut de juin 2014 et le plus bas d’octobre à 3789 points, la correction est de 17,6%.

Depuis le plus bas de 2009, un cycle d’environ 3 ans semble s’imposer : un premier cycle complet entre mars 2009 et septembre 2011 et un second entre septembre 2011 et octobre 2014 se seraient formés. Nous serions au tout début de la phase de hausse du cycle suivant s’inscrivant dans la phase de hausse du cycle trentenaire. A plus court terme c’est un cycle de 2 à 3 mois qui s’est imposé. Nous sommes à la croisée des chemins ! Depuis le plus bas d’octobre le CAC 40 serait sur le point de terminer la phase de baisse d’un cycle court (de l’ordre de 3 mois) et démarrer la phase de hausse du suivant qui, en toute rigueur doit franchir 4428 (précédent sommet) pour confirmer le mouvement haussier du cycle de 3 ans. Dans cette hypothèse nous devrions assister à une poursuite du mouvement haussier dont l’objectif se trouverait à plus de 5000 points en fin d’année.

A.Z.
http://www.canal-europ.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*