Généralités

II-3 Le rendement

L’investisseur s’int√©resse aux revenus qu’un titre peut lui rapporter. Le rendement est le rapport existant entre les revenus per√ßus et le cours du titre. Pour les actions, le rendement est le rapport entre les dividendes distribu√©s et la capitalisation boursi√®re de l’action. On raisonne le plus souvent par action : le rendement est le rapport entre le dividende par action et le cours du titre estim√© en pourcentage. L’√©volution du niveau de rendement d√©pend de l’√©volution des b√©n√©fices distribu√©s par l’entreprise et de l’√©volution du cours de l’action. Il faut distinguer le rendement net √©gal au dividende distribu√© sur le cours et le rendement global √©gal au dividende augment√© de l’avoir fiscal sur le cours, ¬†par exemple :
si le 20¬†juin 2012, l’action Y¬†cotait 73,85 ‚ā¨ √† la cl√īture de la Bourse de Paris et le dividende vers√© ce jour √©tait de 1 ‚ā¨ par action, alors compte tenu de l’avoir fiscal, le revenu global √©tait de 1¬†+¬†0,5¬†=¬†1,5 ‚ā¨.
Le rendement global de Y était donc de 1,5 / 73,85 = 2,031 %.

II-4 Les analystes financiers

Le r√īle des analystes financiers dans l’√©valuation des soci√©t√©s cot√©es en bourse et la diffusion des informations financi√®res sur celles-ci n’a cess√© de s’affirmer. Regroup√©s au sein de la Soci√©t√© Fran√ßaise des Analystes Financiers (S.F.A.F.), les analystes financiers exercent leur profession dans les banques, les soci√©t√©s de Bourse, les compagnies d’assurance, √† la Caisse des d√©p√īts …

Ils sont parfois sp√©cialis√©s dans un secteur particulier (chimie, p√©trole, grands magasins). Certains suivent particuli√®rement telle ou telle bourse √©trang√®re (New-York, Tokyo, …).

Leur mission d’appr√©ciation de la valeur des soci√©t√©s cot√©es en bourse les conduit √† rechercher le maximum d’informations sur le terrain par des rencontres avec les dirigeants, des visites d’usines et √† recueillir tous les documents ou informations sur le secteur d’activit√© de la soci√©t√©, sur les soci√©t√©s concurrentes, sur la soci√©t√© elle-m√™me … Il s’agit de renseignements √† caract√®re √©conomique (d√©veloppement attendu des march√©s), et √† caract√®re financier. Les analystes financiers examinent de tr√®s pr√®s les comptes des entreprises, les remanient, calculent des ratios … En fait, ce sont les perspectives de la soci√©t√© qui les int√©ressent principalement. C’est pourquoi, ils interrogent les dirigeant sur leur strat√©gie √† moyen terme, sur leurs pr√©visions de ventes et de r√©sultats b√©n√©ficiaires …

Non seulement l’analyste financier peut entretenir des relations personnelles avec les dirigeants de soci√©t√©s qu’il √©tudie, mais de plus, il est r√©guli√®rement convi√© par les plus importantes d’entre elles √† des r√©unions d’information organis√©es par la S.F.A.F.

A l’issue de son analyse d’une soci√©t√© cot√©e, l’analyste financier d√©gage les points forts et les points faibles. Il en tire la conclusion que la soci√©t√© est int√©ressante √† acheter en bourse (ou qu’il convient de la vendre) dans une fourchette de cours qu’il d√©termine.

Les études financières élaborées par les analystes financiers seront utilisées ultérieurement par les gestionnaires de portefeuille qui prendront leur décision non seulement en tenant compte de la valeur intrinsèque de chaque société étudiée, mais aussi des liquidités dont ils disposent et de leur propre politique de placement.