Généralités

II – ELEMENTS D’ANALYSE FONDAMENTALE

II-1 De quoi dépendent les cours de Bourse ?

Les cours des actions et des obligations √©voluent dans le temps. Ces variations s’expliquent-elles ? De quoi d√©pendent les cours de bourse ? On peut dire que de tr√®s nombreux facteurs exercent une influence sur les cours de bourse. Cinq grandes cat√©gories de causes vont √™tre pr√©sent√©es successivement :

1 – Causes li√©es aux √©v√©nements politiques : Par exemple, une baisse des cours a eu lieu √† la Bourse de Paris apr√®s l’√©lection pr√©sidentielle de mai 1981?

2 – Causes li√©es √† la conjoncture √©conomique : L’√©volution des indicateurs √©conomiques (hausse des prix – taux d’int√©r√™t – emploi – commerce ext√©rieur) joue un r√īle important dans l’appr√©ciation des milieux financiers sur la bourse. La d√©valuation du franc de juin 1982 et le plan de rigueur avec blocage des prix qui a suivi, ont eu pour effet de faire baisse les cours de 8 % en 8 jours? De plus, les secteurs √©conomiques dont l’activit√© est satisfaisante sont pr√©f√©r√©s √† ceux qui sont en perte de vitesse.

3 – Causes li√©es au march√© des capitaux : Les cours r√©sultent de la confrontation de l’offre et de la demande des titres. Lorsque la masse des capitaux pr√™ts √† s’investir en bourse est forte face √† une offre de titres faibles, les cours ont tendance √† monter ; par exemple, le 13 juillet 1982 √† l’issue des distributions de coupons correspondant aux obligations indemnitaires re√ßues en √©change des actions de soci√©t√©s nationalis√©es, ce ph√©nom√®ne de hausse des cours s’est produit √† la Bourse de Paris : les op√©rateurs, investisseurs institutionnels et particuliers souhaitaient, en effet, r√©investir les montants d’int√©r√™ts qu’ils venaient de recevoir. Par ailleurs, les mouvements internationaux de capitaux ont une grande influence sur les cours. Si pour des raisons diverses (taux d’int√©r√™t attrayant – monnaie jug√©e int√©ressante – confiance dans l’√©conomie du pays) des fonds √©trangers importants se placent √† la Bourse de Paris, une hausse des cours est enregistr√©e.

4 – Causes li√©es aux op√©rations financi√®res de la soci√©t√© cot√©e : L’augmentation de capital d’une soci√©t√© a pour effet de r√©duire le cours de bourse. Les rumeurs d’ O.P.A. font progresser les cours.

5 – Causes li√©es √† la psychologie de l’ensemble des investisseurs : En mati√®re de cours de bourse comme en mati√®re de cours des changes, les ph√©nom√®nes psychologiques jouent un r√īle de premier plan. Les anticipations des observateurs, des analystes financiers, des journalistes financiers, de personnalit√©s √©conomiques exercent une influence extr√™me. Etant donn√© qu’acheter un titre signifie prendre le pari que la soci√©t√© va progresser favorablement, que ses r√©sultats vont s’accro√ģtre …, il est normal que les pr√©visions soient particuli√®rement prises en compte.

II-2 La valeur boursière ou capitalisation boursière

La valeur ou capitalisation boursi√®re d’une soci√©t√© correspond √† son cours de bourse multipli√© par le nombre de titres.

La capitalisation boursi√®re est d’autant plus √©lev√©e que le cours de la valeur est haut et le nombre de titres important. Elle varie en cons√©quence en fonction du cours de bourse.¬†Par exemple,
si le 2 septembre 2010, l’action X¬†cotait 7,36 ‚ā¨ pour 1 024 614 561 actions √©mises,
la valeur boursi√®re de X¬†√©tait de 7,36 x 1 024 614 561¬†= 7,54 milliard ‚ā¨ √† cette date.

La valeur boursi√®re est une des approches permettant d’estimer la valeur d’une entreprise. La loi de nationalisation du 11 f√©vrier 1982 a utilis√© en partie ce crit√®re pour calculer la valeur d’√©change des soci√©t√©s nationalis√©es.

Il existe d’autres crit√®res pour calculer la valeur d’une entreprise :
– l’actif net ou situation nette correspondant √† l’actif de l’entreprise r√©√©valu√© moins les dettes.
РLa valeur de productivité correspondant à un multiple des bénéfices de la société (par exemple 7 ou 8 fois les bénéfices).

La valeur boursi√®re d’une soci√©t√© est g√©n√©ralement fort diff√©rente de la valeur de l’entreprise exprim√©e par sa situation nette. /…/