Généralités

II-7 L’augmentation de capital

L’augmentation de capital consiste en une √©mission d’actions nouvelles par l’entreprise. Il existe deux sortes d’augmentation de capital :

Рen numéraire ; des fonds nouveaux sont apportés à la société qui émet les actions,
– par incorporation des r√©serves au capital : il s’agit soit d’une augmentation du nominal des actions, soit le plus souvent d’une distribution d’actions gratuites. Dans ce cas, chaque action ancienne donne un droit d’attribution mat√©rialis√© par un coupon.
– Que l’√©mission nouvelle de titres ait lieu gratuitement ou contre num√©raire, le cours de l’action va baisser, car √† une m√™me valeur boursi√®re correspond un plus grand nombre de titres.
– L’augmentation de capital en num√©raire a pour objet soit de financer la croissance de la soci√©t√© (nouveaux locaux, nouveaux √©quipements), soit de renforcer sa structure financi√®re en augmentant les capitaux propres, soit m√™me d’apurer des pertes.
– Les nouvelles actions sont √©mises √† un prix d’√©mission situ√© entre la valeur nominale et le cours de bourse. La diff√©rence entre le prix d’√©mission et le nominal est appel√©e prime d’√©mission.
– L’ancien actionnaire dispose d’un droit de souscription des nouvelles actions √©mises qui lui permet de participer en priorit√© √† l’augmentation de capital en num√©raire. S’il ne souhaite pas acqu√©rir de nouvelles actions, il peut vendre ce droit de souscription qui est cot√© en bourse. La valeur th√©orique du droit de souscription peut √™tre calcul√©e.

Exemple d’augmentation de capital :

Soit une soci√©t√© au capital de 5 millions divis√© en 50 000 actions de 100 ‚ā¨. L’action est cot√©e 240 ‚ā¨. Cette soci√©t√© proc√®de √† une √©mission de 20 000 actions nouvelles √† 205 ‚ā¨ l’une (soit 2 nouvelles pour 5 anciennes). Le droit de souscription th√©orique est √©gal au cours de bourse avant l’augmentation de capital moins le cours th√©orique apr√®s l’augmentation.

Un actionnaire qui dispose de 5 actions cot√©es 240 ‚ā¨ peut acqu√©rir 2 nouvelles √† 205 ‚ā¨. Au total il en aura 7 qui vaudront th√©oriquement :
5 x ¬†240 + 2 x 205 = 1 200 + 410 = 1 610 ‚ā¨, soit 1 610 / 7 = 230 ‚ā¨ l’action.
Le droit de souscription th√©orique sera √©gal √† 240 – 230 = 10 ‚ā¨.

Admettons que cet actionnaire ancien, propri√©taire de 5 actions, vende ses 5 droits. Son portefeuille de 5 actions valait¬† : 5 ¬†x 240 = 1 200 ‚ā¨.
Il revend ses droits 5 x ¬†10 = 50 ‚ā¨.
Apr√®s l’augmentation de capital, il dispose de 5 actions √† 230 ‚ā¨ pour un montant total ¬†de¬†¬†5 x ¬†230 = 1 150 ‚ā¨.
Il a toujours le m√™me patrimoine qu’auparavant (1 150 + 50 = 1 200 ‚ā¨).

Augmentation capital